#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mardi 19 avril 2016

"On ne dit pas non, on ne dit pas oui, on réfléchit."

Ahem je prends le challenge Avril en Albums un peu en retard : nous sommes déjà le 19 et les aléas de l'existence m'ont tenue à l'écart de mon blog adoré pendant les trois premières semaines du rendez-vous! Mais qu' cela ne tienne, je compte bien me rattraper dans les dix jours qui restent! A la une, à la deux... C'est parti!

Gaspard fait un caprice comme savent si bien le faire les enfants. Il veut un animal. N'importe quoi. Un poisson, un chinchilla, un canari, un hippopotame... Mais bien sûr, pour ses parents, c'est hors de question. Gaspard insiste. Papa et Maman tentent de rester zen et, le yoga aidant, finissent par trancher: "On ne dit pas non, on ne dit pas oui, on réfléchit." Pas dupe, Gaspard se met à râler quand soudain, son rêve se réalise. Mais oui, ce sont bien des poux qui grouillent sur son crâne! Est-ce qu'il peut le garder?

Je veux un animal de Géraldine Collet et Marie-Anne Abesdris, aux éditions Frimousse, est un chouette petit album sur un sujet quasi-universel : l'amour des enfants pour les petits bêtes et l'obstination dont ils font preuve pour faire céder leurs parents.

Le texte de Géraldine Collet est musical, rythmé, amusant tant à lire qu'à écouter. Une jolie trouvaille qui devraient amuser les petits découvrant la richesse du langage et les grands qui se sentiront obligés de jouer le jeu et adapter leurs voix.



Les illustrations sont hyper colorées : les personnages, dépeints d'une seule couleur qui change selon leurs émotions, sont avant tout des silhouettes faciles à reconnaître et un peu tordues, ajoutant au livre un coté rigolo. Marie-Anne Abesdris a réussi à dépeindre l'agacement, la colère, le calme et la peur avec brio, et l'on tourne les pages avec ravissement devant l'apparente simplicité du texte et des images.

Une chouette petite histoire en forme de fable qui dit presque aux parents de céder : peut-être vaut-il mieux que Gaspard adopte un poisson plutôt qu'il s'amourache de parasites, non? Un album coloré et drôle qui devraient plaire au plus grand nombre.


1 commentaire :