#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mercredi 7 octobre 2015

"Un petit bêêê, deux gazouillis, trois piétinements assourdis."

Avec mon cher Lapin Blanc, nous nous sommes promenés dimanche dernier au petit salon Folie des Livres qui avait lieu à Thorigné-Fouillard, un salon présentant les travaux de petites maisons d'édition. Comme toujours dans ces salons, il y avait de tout, du très amateur à du très professionnel. Et là je vous parle d'un petit coup de cœur, paru aux éditions Les Minots, La nuit des doudous.

Quand vient la nuit... Grand-père serre contre lui des doudous moutons, maman et papa ont des canetons plein les bras... Quant à tante Alberte, elle ronfle, bouche ouverte, enfouie dans ses pingouins! Quelle histoire! D'autant plus que les doudous réveillés vont s'embarquer avec l'enfant de la maison pour un voyage mouvementé... à travers les étoiles!

Sur un texte très poétique d'Hélène Suzzoni, on suit un jeune garçon qui malgré le nombre de nuages qu'il compte ne parvient pas à s'endormir. Il découvre alors sa maison la nuit et les jolis doudous qui accompagnent les membres de sa famille dans leur sommeil, avant de s'embarquer avec eux dans une folle équipée à travers le ciel.

Ce qui a attiré mon œil, évidemment, ce sont les illustrations de Lucie Vandevelde, colorées, délicieusement détaillées, tout au crayon de couleurs. J'ai eu un véritable coup de cœur pour son travail et sa façon de répondre avec onirisme, tendresse et humour au texte de Suzzoni. Je pense aller la voir au Salon du livre jeunesse de Montreuil pour lui bafouiller à quel point j'ai craqué.


La nuit des doudous est une invitation au rêve, où l'on suit les yeux grands ouverts, page après page, le voyage d'un enfant aux portes du sommeil voguer sur des océans d'étoiles et de rêves colorés. Un petit bijou de chez Les Minots à découvrir pour tous ceux fascinés par la porte qui sépare la réalité et le rêve.

Les images et extraits sont tirées du blog de Lucie Vandevelde.

2 commentaires :

  1. Les illustrations me font penser à des tableaux de Chagall, elles sont magnifiques, mais sont-elles adaptées aux enfants. En tut cas, je suis séduite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de ceux qui pensent que les enfants peuvent tout apprécier, d'autant qu'ils sont vachement plus sensibles aux jolies choses que les adultes. Le goût esthétique se forge depuis le plus jeune âge! Et je ne vois pas pourquoi un bateau voguant sur une mer de nuages avec à son bord une ménagerie de doudous ne plairait pas aux plus jeunes! ^^

      Supprimer