#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mercredi 12 juin 2013

"Mais le temps, c'est la vie, et la vie réside dans le coeur des hommes."

Momo de Michael Ende
Lu en français aux éditions Bayard, édition de 2009

Résumé sur Amazon:
Momo, une petite orpheline vagabonde, s'installe dans un amphithéâtre en ruine, à l'écart de la ville. Elle se fait vite plein d'amis : Momo séduit les enfants, avec lesquels elle invente des jeux merveilleux, mais aussi les adultes, parce qu'elle sait les écouter et leur redonner confiance. Ses deux meilleurs amis sont Beppo, un vieux balayeur de rues, et Gigi, un jeune homme à la langue bien pendue. Tous vivent heureux dans ce petit coin éloigné de l'agitation de la ville quand apparaissent d'étranges messieurs gris. A leur approche, un courant d'air froid, mêlé à une infecte odeur de cigare, se fait sentir. Qui sont-ils, que veulent-ils ? Momo découvrira leurs sinistres plans et la menace qui pèse sur tous ceux qu'elle aime. Un vrai petit chef-d'oeuvre qui célèbre les valeurs humaines et l'amitié, par l'auteur de L'histoire sans fin.
Lors du swap "Au pays des Merveilles" auquel j'ai participé l'an dernier, Pandagarou m'a envoyé parmi d'autres ouvrages ce petit livre vert dont je n'avais jusque là jamais entendu parler. Je n'ai fait le lien avec L'histoire sans fin que bien plus tard, et du coup, je fus encore plus intriguée par ce livre. Ayant énormément de choses dans ma pilalire, ce n'est qu'il y a quelques semaines que j'ai enfin pu déguster ce petit conte.

Momo a des allures de Fifi Brindacier, parce qu'on ne sait pas d'où elle vient ni ce qu'elle fait là, d'Alice, pour son côté imaginatif et sa manie de suivre des animaux aux capacités extraordinaires, et de Sarah, parce que c'est une vagabonde qui connaît des épreuves difficiles et garde toujours espoir. Elle est confrontée dans le roman à une bande d'êtres surnaturels, les "messieurs en gris", sont à l'opposé de tout ce qu'elle est. Ces messieurs prennent peu à peu le contrôle sur la ville en volant du temps aux gens, les parasitants pour survivre, se multipliant à l'infini. Momo vivra des aventures extraordinaires, voire un peu métaphysiques, pour aider ses amis à vaincre ce nuage de fumée grise qui s'est abattu sur la ville.

Le roman met un peu de temps à se mettre en place. Il y a notamment un long chapitre où l'auteur met en scène le jeu des enfants qui s'amusent avec Momo dans l'amphithéâtre, ce qui coupe un peu le récit selon moi et ralentit la mise en scène de l'histoire. Les personnages apparaissent petit à petit, lentement mais sûrement, ce qui au départ est un peu frustrant mais suit au final la logique du récit, avec ces messieurs en gris qui s'insinuent doucement dans la ville, presque imperceptiblement. Momo est un personnage pur et innocent, un peu difficile à cerner au début, mais que l'auteur nous amène à aimer presque instantanément. 

Ce qui m'a le plus accrochée dans Momo, c'est l'imagination de l'auteur, qui a créé cet univers chaud et foisonnant d'images pour nous dire qu'il est important de profiter de chaque instant qui passe. Les créatures, les aventures, les personnages qu'il invente sont originaux, hauts en couleurs et frais. J'ai notamment adoré la visite de Momo à Maître Hora, une espèce de grand dieu du temps, et les aventures qu'elle vit chez lui. 

Bref, je vous conseille Momo, parce qu'on ne connaît pas très bien ce petit bonbon en France et qu'il faut qu'il soit mieux apprécié! De mon côté j'ai fait une petite illustration rapide de Momo, c'est dire si j'ai aimé!


Pour la petite info, il y a eu en Allemagne un film adapté de Momo par Johannes Schaaf, qu'on peut regarder en intégralité sur Youtube en anglais (ou en allemand pour les courageux!). Je ne l'ai pas encore regardé, mais je vous met la vidéo de la première partie ici, si ça vous intéresse!


A très vite pour une nouvelle chronique!

3 commentaires :

  1. Oh, merci pour la découverte!! :)

    RépondreSupprimer
  2. Sympa et juste ta comparaison avec ces grands personnages de la littérature jeunesse ! Et merci pour l'info au sujet du film, je ne savais pas !
    Est ce que tu as lu L'histoire sans fin ? Car je trouve qu'en comparaison, Momo est très en deçà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu l'Histoire Sans Fin et j'ai beaucoup beaucoup aimé aussi! Pour moi ce sont deux livres assez différents même si le coeur est le même, l'imagination qui sauve le monde, et celui-ci est effectivement plus un conte avec de jolies morales qu'une aventure épique! Mais je continue de beaucoup aimer Momo pour plein de raisons, sans doute assez personnelles, qui font que cette histoire m'a beaucoup parlé!

      Merci d'être passée par ici ;)

      Supprimer