#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mercredi 7 mars 2012

"If all else perished, and he remained, I should still continue to be..."

"...and if all else remained, and he were annihilated, the universe would turn to a mighty stranger: I should not seem a part of it."

Quand je l'ai lu: Eté 2011, alors que j'étais animatrice dans une colo en Bretagne.
Pourquoi je l'ai lu: Car il était dans ma pilalire spécial "classiques britanniques en V.O." Un coup de foudre littéraire.


Wuthering Heights, Emily Brontë
Première édition en 1847
Lu en anglais, disponible en français sous plusieurs titres, le plus répandu étant Les Hauts de Hurlevent.
Je vous conseille l'édition Penguin Classics en anglais, l'édition Livre de Poche en français.


Résumé made in AlaLettre:

Les Hauts de Hurlevent sont des terres situées au sommet d’une colline et balayées par les vents du nord. La famille Earnshaw y vivait, heureuse, jusqu’à ce qu’en 1771, M. Earnshaw adopte un jeune bohémien de 6 ans, Heathcliff. Ce dernier va attirer le malheur sur cette famille. Dès le début, Hindley, le fils de Earnshaw éprouve une profonde haine pour cet intrus. A la mort de son vieux bienfaiteur , Heathcliff doit subir la rancœur de Hindley, devenu maître du domaine.

Humilié par sa condition subalterne, Heathcliff, qui pourtant aime Catherine la sœur de Hindley jure de se venger. Sa fureur est décuplée lorsque Catherine, au tempérament aussi passionné que le sien et dont il est amoureux fou, épouse le riche Edgar Linton. Heathcliff jure de détruire les deux familles qui l'ont fait souffrir.

J'ai en ma possession un petit M1 de littérature anglaise, et cette formation m'a bien évidemment tournée vers les classiques de nos amis d'Outre-Manche. Je lis tous les livres en VO, sauf quand je ne peux pas faire autrement, et je pense avoir une assez bonne connaissance des classiques anglais. Wuthering Heights fut une lecture plaisir que je m'octroyais pendant l'été, après l'avoir acheté en occasion et laissé trainer sur mon étagère trop longtemps à mon goût...

Je dois dire que ce fut un véritable coup de foudre. Je ne m'arrêtais plus. Je me suis plongée à corps perdu dans ce paroxysme de la littérature romantique, gothique et quelque peu fantastique du XIXème siècle anglais. J'étais alors animatrice de colo, et je dois bien avouer que je n'avais pas vraiment la tête à organiser des chasses au trésor ou des sorties alors qu'Heathcliff et Catherine me hantaient sans cesse. Je n'avais qu'une hâte, retrouver l'intimité de ma chambre quelques heures pour savoir ce qu'il allait advenir des habitants des Hauts de Hurlevent.

Emily Brontë semble tout connaître des passions du coeur, de ses tourments et de ses angoisses. Elle manie à la perfection suspense, mise en scène et retournements de situation. La passion qui lie Heathcliff et Catherine par-delà la mort est à la fois destructrice, fascinante et grandiose. On se sent tout petit dans ses souliers quand on lit avec le coeur qui bat les péripéties de ces deux familles torturées. Les personnages ont une psychologie complexe et crédible qui fait de Wuthering Heights un roman profond, tout en puissance et en élégance.

Il est étrange de voir qu'une femme aussi austère qu'Emily Brontë a l'air de tout savoir des méandres du coeur ; ses angoisses, ses tourments transparaissent dans son écriture. Le personnage d'Heathcliff, fascinant, a tout du vampire ou de l'homme-loup sans avoir de pouvoirs surnaturels ; c'est un homme hors du temps, hors de la société qui fascine autant qu'il effraie. On tourne les pages, la gorge serrée, craignant de découvrir quel nouveau malheur il va abattre sur les Hauts de Hurlevent et les familles qui y vivent. Le récit est d'ailleurs très bien construit ; chaque chapitre se termine en cliffhanger pour mieux retomber dans une séquence narrative plus complexe et profonde encore que la précédente.

Le petit plus de ce récit c'est qu'il se termine sur une note pleine d'espoir, douce et gaie, ce qui n'est pas de trop après nous avoir torturés de la sorte pendant le reste du roman!

Un livre que je conseille à tous, surtout à ceux qui trouvent que Twilight est bien écrit :D



5 commentaires :

  1. Haha j'adore la dernière phrase de ta chronique =D
    Je ne l'ai jamais lu, j'ai toujours du mal avec les classique anglais alors que j'ai fait de très belles découvertes récemment ("Orgueil et Préjugés d'Austen ou encore "Les vestiges du jour" d'Ishiguro qui, même s'il est contemporain, s'arrête sur le tournant XIX°-XX°). A voir donc, mais en français chez moi, je ne me sens pas encore assez à l'aise pour lire plus que des nouvelles en anglais :)

    RépondreSupprimer
  2. Aaaah "Orgueil et Préjugés"! Que de passion! :D Personnellement je trouve les classiques du XIXème anglais plus exotiques et prenants que ce qui s'est fait en France (genre Edgar Poe vs Flaubert, ou Austen vs Zola). J'ai vraiment du plaisir en les lisant! ^^
    Et Twilight... bah... c'est Twilight, hein :D

    RépondreSupprimer
  3. Oh! il me disait bien ce livre et maintenant il me dit encore plus!

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de me l'acheter pour le lire ;) Merci Zeanne !

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai acheté il y a un petit moment et je sens que je vais bientôt le dévorer! =)

    RépondreSupprimer