#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

jeudi 29 janvier 2015

"Une partie de la mémoire m'était revenue. Mais pas l'essentiel. Et l'essentiel était : "Qui ?"


Le Manoir, tome 2 : Cléa et la Porte des fantômes, Evelyne Brisou-Pellen
Publié chez Bayard Jeunesse

Présentation: Cléa veut comprendre qui l'a enlevée et ce qui lui est arrivé. Malheureusement, il ne lui reste que des bribes de souvenirs. Il faudrait que Liam enquête pour elle. Celui-ci finit par le faire, mais la mort dans l'âme, parce qu'il sait que s'il découvre la vérité, il risque de perdre Cléa. Et il a ses propres problèmes : pourquoi sa valise porte-t-elle un nom qu'il ne connaît pas ?
Toutes ses recherches vont le mettre en grand danger à l'heure où, au manoir, les événements se précipitent. D'étonnants pensionnaires arrivent et, surtout, deux fantômes redoutables s'échappent du sous-sol.
J'avais été dithyrambique sur le premier tome, et le second fut à la hauteur de mes espérances! La toile tissée par Brisou-Pellen dans le premier tome ne fait que se complexifier, chaque découverte rajoutant sa petite pièce au puzzle. C'est Cléa, ici, qui donne le ton : à la fois personnage principal et sujet de l'enquête menée par Liam, elle devient le moteur du récit. Brisou-Pellen a choisi de focaliser sa narration sur cette jeune fille arrivée au Manoir au cours du tome précédent, et c'est tant mieux! Changer de narrateur nous permet de percevoir un univers encore plus vaste. Cependant, Liam reste un personnage essentiel au récit et le point de vue alterne entre lui et Cléa, créant un récit à deux voix où chacun ignore ce que mijote l'autre.

D'autant que Cléa et Liam expérimentent tous les deux avec leur qualité de fantômes : peuvent-ils apparaître aux yeux des vivants? Liam peut-il réunir des gens grâce à la carte? Y a-t-il d'autres endroits comme le manoir où les fantômes errants se retrouvent après la mort? Le monde parallèle au nôtre créé par Brisou-Pellen s'enrichit alors d'une nouvelle foultitude de personnages et de lieux toujours très richement dépeints. J'avais peur d'une redite : je me retrouve avec encore plus de personnages à aimer et de scènes où frémir!

Il devient évident au cours de ce second opus que l'auteur désire aborder tous les thèmes liés à la mort, et qu'elle a tout fait pour le faire de façon intelligente. Difficile de ne pas heurter certaines sensibilités lorsqu'on aborde un sujet tel que celui-là! Mais non, tout est neutre et laïque dans le traitement des aventures de Cléa, Liam et leurs amis.

Le Manoir est également mis en danger : c'est loin d'être un lieu à l'écart de toute menace, qui cache en son sein même de quoi le détruire. Du coup, le récit devient une superposition d'intrigues qui fait de ce tome une histoire riche où tout le monde peut trouver son compte.

Petite touche épicée, on retrouve également dans ce tome le goût d'Evelyne Brisou-Pellen pour les romans historiques qui ont fait son succès auprès des scolaires. On voyage au Moyen Âge, à la Renaissance et au dix-neuvième siècle, le tout en conservant ce style fluide, précis et efficace qui a fait la réputation de l'auteur.

Si vous hésitez, plongez-vous dans cette suite réussie, où l'accent est d'avantage mis sur le mystère, l'enquête et le suspense. Une autre lecture addictive, vivement que je finisse le tome 3!

2 commentaires :

  1. Quelles lectures! :) :) C'est divin, personnellement, je ne les lâche pas quand j'en ai un entre les mains !!

    RépondreSupprimer
  2. J'attends un peu avant de lire le 3 (je l'ai fait dédicacer au Salon de Montreuil hiiii), j'ai plein d'autres trucs avant, mais dès que j'ai un week-end, je m'y mets, c'est sûr!

    RépondreSupprimer