#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

dimanche 29 mars 2015

"En plus elle détectait la vérité ! Ou les mensonges ce qui est un peu pareil."

Micro Girl - La mystérieuse boule orange, de Claire Mazard
Publié chez Oskar

Présentation : Maxime, dix ans, est complexé à cause de ses oreilles qu'il trouve trop grandes. Par crainte des moqueries, il se tient à l'écart des autres et surtout de Thélio qui le surnomme "Dumbo". En revanche, lui est entouré de copains, d'autant plus qu'il distribue généreusement les friandises créées par son père, inventeur de bonbons. Mais un jour, une boule de bonbon orange s'échappe du sachet, roule jusqu'à Maxime, qui est tout seul sous le préau. Le soir, chez lui, alors que la boule de bonbon fond dans son palais, une petite voix retentit. Maxime recrache le bonbon et que découvre-t-il dans la paume de sa main ? Une fille haute comme deux coccinelles... une micro-fille !
Ce petit roman sorti chez Oskar l'année dernière est un petit bonbon à lui tout seul, qui se déguste trop vite et laisse un petit goût sucré. Maxime est complexé par ses oreilles, il n'a pas un seul ami à l'école, et la petite demoiselle qu'il trouve dans un bonbon va lui changer la vie.  Cette dernière se nomme Sinoé, adore les oreilles de Maxime (elle s'installe d'ailleurs dans son pavillon :D C'est drôle, non?), et va mettre un peu de piment dans sa vie.

Le roman débute avec cette arrivée extraordinaire de Sinoé dans la vie de Maxime, et les aménagements que le garçon doit faire à son quotidien pour cohabiter avec la minuscule fille : trouver un moyen de l'entendre quand elle parle, où la faire dormir, comment la retrouver dans le bazar de sa chambre... Ensuite, Sinoé, qui n'a pas sa langue dans sa poche et un sacré caractère, va s'immiscer dans la vie de Maxime et le pousser à changer son point de vue sur les choses : est-ce que Thélio, le populaire distributeur de bonbons, est vraiment heureux? Pourquoi Maxime ne va jamais lui parler? Ses oreilles sont-elles vraiment le problème de Maxime ou bien fait-il l'autruche sur ses vrais soucis?

Comme une nouvelle version de Jiminy Cricket, avec un caractère à la Fifi Brindacier, Sinoé guide Maxime le solitaire vers l'auto-acceptation et vers les autres. Le roman se termine sur un twist narratif qui fait basculer le récit vers la quête fantastique, et le deuxième tome promet des révélations sur l'origine de Sinoé!

En bref, un superbe petit roman optimiste et très agréable à lire, qui véhicule de très belles notions positives et altruistes. Je recommande à tous ceux qui veulent faire une petite pause colorée dans leurs lectures!

1 commentaire :

  1. C'est vraiment le genre de couverture qui ne m'attire pas du tout... Heureusement que tu étais là pour révéler ce qui se cache à l'intérieur ;-)

    RépondreSupprimer