#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

samedi 10 janvier 2015

"Je venais juste de me résigner à vivre une vie ordinaire, quand des événements extraordinaires se sont produits."

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

Petit résumé: 
Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle...
Ne nous voilons pas la face, comme tout le monde, je m'en fichais un peu de l'histoire et j'ai craqué pour ce superbe livre. Agrémenté de véritables photos dénichées par l'auteur dans des vides-greniers, dans des collections privées ou bien par pur hasard, ce livre aux délicieux accents d'étrange nous donne le sentiment de revenir à l'époque des freaks shows et des cirques un peu flippants. 

Et puis après je l'ai lu. 

Jacob décide de ne plus croire les histoires que son grand-père lui raconte depuis tout petit, peuplées de personnes aux pouvoirs étrangers : un garçon qui hébergeait des abeilles dans son ventre, une petite fille qui volait et qu'on devait toujours attacher à la cheville... Il est grand maintenant, a bien compris que son grand-père s'était inventé ces histoires pour occulter les horreurs de la Shoah dont il fut presque une victime, et son plus grand souci, c'est de savoir ce que l'avenir lui réserve dans sa vie d'ado américain sans talent particulier. 

Un soir, cependant, il retrouve son grand-père à moitié-mort dans son jardin et aperçoit l'un des monstres dont le vieil homme lui parlait. Son entourage le croit devenu fou, victime d'une dépression nerveuse. Jacob lui-même finit par s'en convaincre. Afin de faire une croix sur ces hallucinations, il demande à son père de l'emmener sur la petite île européenne où son grand-père a été réfugié pendant la guerre, histoire de mener l'enquête et de déterminer si oui ou non toutes ces histoires étaient du vent.

Le récit ne démarre vraiment qu'à ce moment-là, il faut donc un moment pour se plonger dans l'histoire et rester accroché, mais la mayonnaise finit par prendre et l'on suit Jacob au fil de son enquête. On découvre un orphelinat caché dans le temps et dans l'espace, peuplé d'enfants perdus aux capacités incroyables. Jacob lui-même découvre qu'il est aussi un peu particulier, et se retrouve malgré lui au cœur d'un combat qui le dépasse complètement.

Si j'ai eu du mal à entrer dans le roman, j'ai adoré l'univers de Ransom Riggs. Il a le don de créer des atmosphères mystérieuses ou terrifiantes, et on apprécie les frissons qui parcourent la nuque au fur et à mesure de la lecture. Les derniers chapitres terminent dans un véritable cliffhanger très frustrant : on sent que le roman devait continuer, mais qu'il a fallu couper quelque part, et l'on se retrouve avec l'impression de n'avoir lu que la moitié d'une histoire.

Heureusement pour moi, le second tome est déjà sorti et m'attend dans ma pilalire... Je vous dirai très bientôt si la suite vaut le coup, car je pense que c'est le genre de série qu'on ne peut juger que dans son ensemble, le premier tome étant peut-être trop riche ou trop flou pour savoir quoi en dire!

3 commentaires :

  1. Ah c'est vrai que le livre objet était très tentant ! (mais ceci dit, quand je l'ai acheté, l'histoire m'importait). C'est la découverte de l'orphelinat et tout ce qui tourne autour que l'aventure en elle-même qui m'a plu.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai très envie de le lire !
    L'objet en lui même est magnifique.

    RépondreSupprimer
  3. @Acr0 -> Oui moi pareil, je ne l'ai acheté qu'après avoir pris connaissance des grandes lignes du récit, je me sentirais trop coupable d'acheter un livre juste parce qu'il est joli ^^" Ce livre laisse tellement un goût d'inachevé et "d'encore" que j'ai tendance à penser comme toi!

    @Kathleen Duhault -> Et bien fonce, et surtout, n'oublie pas de me dire ce que tu en auras pensé!

    RépondreSupprimer