#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

samedi 15 décembre 2012

"You have to believe. Otherwise, it will never happen."

Quand je l'ai lu la première fois: Décembre 2012
Pourquoi je l'ai lu: Je veux mieux connaître Neil Gaiman! è_é

Stardust, de Neil Gaiman
Lu en français aux éditions J'ai Lu, disponible en anglais chez Harper Collins (entre autres)

Résumé made in Amazon:
De Féerie, le pays magique, les habitants du petit village de Wall savent peu de choses. Il faut dire qu'un grand mur les en séparent. Un mur dans lequel est ouvert une brèche, une brèche bien gardée, par laquelle ils n'ont droit de passer qu'une fois l'an, le jour de la grande foire de Wall. C'est ce jour-là, justement, que le jeune Tristran Thorn, décidé à conquérir le cœur de sa belle, part pour le pays de fée afin de lui ramener une étoile filante. Mais dans un pays magique, rien n'est comme ailleurs. Les distances sont immenses, on y croise nains et licornes, des chasseurs d'éclairs naviguent sur des bateaux volants et l'on est jamais à l'abri d'un mauvais sort qui pourra vous transformer en arbre, en chèvre ou en rat. Un monde plein de dangers et de merveilles que Tristran est loin d'imaginer, comme il est loin d'imaginer que son étoile filante est une belle et pure jeune fille, dont la présence ici-bas va éveiller la concupiscence des sept seigneurs de Stormhold comme de quelques vilaines sorcières...
Je n'ai lu de Neil Gaiman que Coraline, que j'ai adoré. Ce grand monsieur étant à l'origine de plusieurs best-sellers mondiaux, ma curiosité sans cesse titillée a fini par céder, et ni une, ni deux, j'ai emprunté Stardust à la bibliothèque. J'avais vu le film à sa sortie (qui m'avait laissé un souvenir de merveille maladroite) et il ne m'en restait que des bribes, j'ai donc plongé dans cette lecture avec quelques a priori sans importance.

Le style de Gaiman est au rendez-vous. Ce monsieur donne à ses textes des allures de contes immémoriaux, jouant avec le lecteur, passant de narrateur omniscient à narrateur qui n'a aucune idée de ce qui est en train de se passer. Le vocabulaire est frais, élégant et drôle, teinté d'une tendresse douce qui fait penser aux bonnes fées. Les personnages sont tous taillés pour être spectaculaire et renverser certains préjugés (l'étoile a un de ces caractères!). L'univers de Féerie semble à quelques heures de voyage seulement, et j'adore l'idée qu'il suffisse d'enjamber un mur quelque part en Angleterre pour se retrouver dans un monde enchanté.

L'humour est donc au rendez-vous, et c'est salvateur, car je m'attendais presque à l'une de ces oeuvres de fantasy lourdes et pompeuses. Cependant, j'ai trouvé l'enchaînement des actions un peu trop aléatoires. On suit les péripéties de plusieurs personnages en même temps pour ne connaître leur point commun que vers la fin du récit, et on ignore toujours, une fois le livre terminé, qui est ce petit être au chapeau rouge qui a aidé Tristran. Le dénouement a tout du conte de fées, un peu de Deus ex machina qui fait du bien et qui remet chaque chose à sa juste place.

Rien de révolutionnaire dans Stardust, donc, mais c'est un roman doux, drôle et poétique qui plaira aux jeunes comme aux vieux!

Je vous laisse avec la bande annonce du film, qui diffère un peu du livre mais qui vaut le détour!


2 commentaires :

  1. Je connais le film de nom, mais je ne l'ai jamais vu. Par contre, en vrai fan de fantasy que je suis, ta chronique m'intrigue. Le résumé aussi ^^ Allez, je file le mettre dans ma wish-list ;)

    RépondreSupprimer
  2. Il est vrai que le film est très différent du livre et que le livre est nettement meilleur. Toutefois, ce n'est pas mon roman préféré de Neil Gaiman, qui est un auteur que j'aime beaucoup. Je te conseille Neverwhere, qui est le roman qui m'a vraiment fait apprécier cet auteur. À mon avis, son meilleur roman est American Gods. Sinon, du côté de ses romans jeunesse, j'ai une préférence pour L'Étrange vie de Nobody Owens.

    RépondreSupprimer