#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mercredi 22 août 2012

"I was trying to make a world in which he could live a happier life."

Quand je l'ai lu la première fois: J'avais 8 ans. C'était en 97, quand le premier tome est sorti en français.
Pourquoi je l'ai lu: Parce que cette saga allait changer ma vie. Sans vouloir en faire trop!


Harry Potter, de J.K.Rowling
Les sept tomes sont disponibles chez Gallimard en français, chez Bloomsbury en anglais.

Résumé made in Livraddict:
Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie !
Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?
Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt ! 
Dans le cadre du challenge jeunesse que je me suis imposé, il faut que je vous parle de Harry Potter. J'ai déjà parlé des liens qui m'unissent à cette série dans un précédent article. Ici, je vais tenter - chose difficile! - de parler de cette saga pire que mondialement célèbre en me basant sur le texte. Et uniquement sur le texte. Je ne vous ferai pas l'affront de vous raconter ce qui s'y passe. Tout le monde a plus ou moins suivi, au moins, les grandes lignes des aventures de Harry, Ron et Hermione, que ce soit par les films, le bouche à oreille ou la lecture des sept tomes. 

Car le battage médiatique autour de la franchise Harry Potter est assourdissant. On en vient presque à ne plus vouloir en entendre parler, à souhaiter que la plume de Rowling soit restée connue que de quelques initiés sans devenir ce phénomène global qui a créé tant de merchandising et de coups publicitaires qui finissent par donner le tournis. Mais concentrons-nous sur l'écrit, sur les mots, sur le sens et sur le contenu, voulez-vous?

Harry Potter est un roman d'apprentissage mêlant références bassement réalistes - le métro londonien, les peines de coeur, les rivalités adolescentes, la tarte à la mélasse - et un monde imaginaire truffés de clins d'oeil culturels. Poudlard, le Chemin de Traverse, Sainte-Mangouste ou le Terrier sont bourrés de détails magiques et fantastiques qui plongent le lecteurs dans une autre réalité, où la magie fait partie du quotidien en perdant son caractère exceptionnel. Le monde qu'a su bâtir Rowling [Cornedrue] est crédible, a des bases solides et devient aussi familier au lecteur assidu qu'aux personnages qui y vivent. 

Personnages qui sont aussi d'une crédibilité ébahissante. Si certains sont caricaturaux - Rusard, Ombrage, Malefoy - ils possèdent néanmoins tous une psychologie complexe, une histoire riche qui explique comment ils en sont arrivés à devenir ce qu'ils sont. Leur multitude et les liens qui les unissent tissent une toile complexe et réaliste de rapports humains. La profusion des personnages secondaires permet à tous les lecteurs de se trouver un alter ego magique. 

Le style, lui, est clair et dynamique. Très peu d'introspection et de description, juste le minimum nécessaire pour pouvoir suivre le fil de l'action sans se perdre. J.K.Rowling écrit comme on raconte une histoire, avec un style très oral au vocabulaire simple. Le fait que tout soit écrit du point de vue de Harry permet en outre de glisser des indices au lecteur quant à la suite de l'histoire sans que Harry lui-même ne se doute de leur importance (un vif d'or, une porte au fond d'un couloir, un morceau de miroir...). L'intrigue est menée telle un orchestre, dont l'auteur est le chef et connaît toutes les notes. 

Un très belle série d'aventures et de suspense, saupoudrée de magie, d'humour, de drame et de vie.

Elle possède certes ses défauts. Rien de très littéraire dans Harry Potter (même si certains dialogues sont délicieux), livre témoin d'une époque qui ne perdurera peut-être pas dans le temps, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une oeuvre qui traversera les siècles et les époques. Pourtant, beaucoup de choses y tendent à l'universel. Beaucoup de réflexion et de philosophie, mine de rien, sous les remarques anodines de Dumbledore ou de Lupin. 

Quoiqu'il en soit, Harry Potter est une oeuvre complète et chaleureuse, où tout le monde peut puiser quelques armes pour bien grandir.


Allez, pour vous faire pleurer, un joli montage avec des scènes des 8 films. Evidemment, si vous ne voulez pas être spoilés, ne regardez pas! ^^


4 commentaires :

  1. Haaarry Potter ! En ce moment je suis à la recherche du tome 1 en anglais (parce que c'est de l'anglais facile et puis c'est pour m'entraîner).
    Je cherche, je cherche...
    Mais la saga est quand même magiquement inoubliable !

    RépondreSupprimer
  2. Très bel article ! Difficile de ne pas se laisser emporter par ses émotions lorsqu'on parle d'une telle série, mais ton analyse est très objective et claire. Ça me donne une fois de plus envie de le relire !! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Un coup de coeur, que tu me donnes bien envie re relire. Une fois de plus... ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ah Harry Potter ! <3
    La vidéo est très sympa. :) Ca me donne envie de revoir les films !

    RépondreSupprimer