#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

vendredi 15 juin 2012

"I came to believe that good and evil are names for what people do, not for what they are."

Quand je l'ai lu la première fois: Oulah! Je devais être en quatrième ou en troisième.
Pourquoi je l'ai lu : Il me semble qu'on m'a offert la trilogie à Noël... Je n'ai pas pu m'en dépatouiller!



A la croisée des mondes, de Philip Pullman
Lus aux éditions Folio junior, disponible en anglais sous le titre His Dark Materials

Résumé made in Alacroisee-desmondes:
Bienvenue au coeur d'un univers composé d'une infinité de mondes parallèles qui s'ouvrent les uns sur les autres grâce à des fenêtres immatérielles dans les airs. Lyra est une jeune orpheline d'Oxford qui sera très rapidement mêlée à un conflit politico-religieux mettant en cause la "poussière", cet amas de particules qui entoure les enfants et se détache d'eux à l'âge adulte, cette marque du péché originel selon l'Eglise. Dans le monde de Lyra, les gens ont un daemon, matérialisation de l'âme sous forme d'animale avec lequel ils peuvent communiquer et qui les protège. La jeune Lyra, aidée de son daemon Pantalaimon, sera amenée à la croisée des mondes telle la Nouvelle Eve, afin de sauver le monde en compagnie d'un jeune homme tout droit venu de notre monde, Will. Ensemble, ils iront jusqu'au pays des morts pour délivrer le monde de l'emprise de l'Eglise et de ses pratiques inhumaines.
Je m'attaque à un gros morceau de la littérature jeunesse de ces dernières années pour mon challenge du mois de juin. Je l'ai lu il y a longtemps, et si certaines scènes demeurent profondément gravées dans ma mémoire, j'avoue qu'il faudrait sérieusement que je relise cette trilogie. Je me la suis procurée en anglais, je pense la relire très bientôt!

DONC nous avons affaire à une trilogie initiatique et fantastique, où des univers plus ou moins semblables se croisent et se mêlent, sur fond de guerre religieuse et politique. Les thèmes abordés sont tour à tour drôles, profonds, métaphysiques. Ce n'est pas un livre pour les petits enfants, loin de là, mais je pense qu'on peut en apprécier toutes ses subtilités à partir de 12 ou 13 ans. 

Du point de vue du style, c'est un petit bijou de simplicité et de poésie. Certains passages sont truffés de références culturelles riches et variées. Le titre de la saga lui-même, en anglais, est une référence au Paradis Perdu de John Milton, considéré comme l'une des plus belles oeuvres britanniques avec celles de Shakespeare - excusez du peu! Les personnages sont attachants et criant de vérité ; rien n'est manichéen, tout est subtilement réfléchi, que ce soit dans les décors, les mises en scène, les caractères, les dénouements. Les aventures de Lyra, puis de Will et Lyra, sont trépidantes et enrichissantes pour les personnages comme pour les lecteurs. L'inventivité de Pullman [Stelmaria] est à couper le souffle : les univers qu'il crée ne sont pas simplement des mondes vaguement originaux qui font sourire, ce sont réellement des univers crédibles et presque palpables, on aimerait pouvoir tous les explorer de fond en comble... Cette multiplication des univers nous permet également nous, lecteurs, de relativiser énormément de choses et de réfléchir à l'importance que nous accordons aux petits événements du quotidien.

La fin, douce-amère, nous laisse une grosse boule dans la gorge et nous donne presque envie de tout relire en ignorant ce qu'il va se passer.

Une trilogie incontournable, donc, qui fait grandir et mûrir... et à tout âge.

3 commentaires :

  1. "A la Croisée des Mondes" restera à jamais ma trilogie préférée. Je n'ai jamais lu, me semble-t-il, une aussi belle histoire, riche et si finement travaillée. Les personnages sont complexes et charismatiques, jamais exagérés et souvent ambigus. Bref, ils sont humains.
    Quand à l'intrigue en elle-même, qui est sublime et captivante, il s'agit d'un voyage initiatique, un périple de l'enfance à l'âge adulte.
    Quand on a fini de lire cette trilogie, on en ressort changé et même bouleversé, surtout par cette fin "douce-amère" quand tu le dis si bien.
    Bref, c'est une pure merveille qui peut se lire à tout âge, selon moi. Je la recommande vivement à tout ceux qui ne l'ont pas encore lu!

    RépondreSupprimer
  2. Que j'aime cette trilogie ! L'univers est incroyable, les personnages évoluent, c'est vraiment génial.

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de me replonger dedans pour la... hum, 15ème fois ? ^^ J'ai vu qu'une adaptation BD venait de sortir mais je suis trop attachée à mes images mentales pour oser la lire. Sans conteste une de mes sagas préférées, je ne m'en lasse pas...

    RépondreSupprimer