#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mercredi 1 avril 2015

L'amour de ma vie - {Avril en Albums}


Chers amis, ça y est, avril est arrivé et avec lui le petit rendez-vous que j'ai lancé, Avril en Albums! Je suis très fière de cette petite initiative et j'espère qu'elle vous permettra de découvrir, grâce à toutes les supers filles qui se sont inscrites et moi-même, de jolis albums!

¤

Et je commence en fanfare avec celui qui a révolutionné ma vie de petite fille de 3 ans, qui a orné les murs de ma chambre, qui a longtemps dormi avec moi et que je chéris toujours avec tendresse et douceur, j'ai nommé, le roi des éléphants.


Qu'il est choupi avec sa petite couronne.


Babar et moi, c'est une longue histoire d'amour. Petite, j'étais fascinée par les dessins animés qui passaient à la télé avant d'aller à l'école, et puis de fil en aiguille, j'ai eu les peluches, les jouets, les cassettes vidéos... Ce n'est que tout récemment que j'ai acquis les albums originaux de la série Babar, créée par Jean de Brunhoff et poursuivie plus tard par son fils Laurent, et je le dis sans rougir, le charme a été renouvelé.



Histoire de Babar, publié en 1931, est un petit ovni sur la scène littéraire de l'époque. Le format du livre est gigantesque, le récit, entièrement illustré, s'affranchit des cases type comic strip qui étaient jusque là la norme pour envahir la page et jouer de cet immense espace qui lui est offert.


En outre, c'est l'histoire d'un petit éléphant qui, suite à la mort de sa mère tuée par un chasseur s'enfuit et se retrouve à vivre chez une gentille vieille dame qui va bien s'occuper de lui, lui apprendre la gymnastique, le port du costume et la politesse. Une fois devenu grand, Babar rejoint les siens et, suite à plusieurs péripéties, est sacré roi des éléphants, apportant sagesse et progrès à son peuple de pachydermes.

D'aucun y voit volontiers une pensée très colonialiste. C'est vrai que dans les années 30, on est très fier de notre empire et on fait l'autruche face aux énormes problème qu'il engendre. Mais il ne faut pas chercher trop loin. Babar est surtout un personnage qui, comme le jeune lecteur, apprend à vivre en traversant les hauts et les bas de l'existence, essayant d'en retirer sagesse et philosophie.

J'ai adoré lire Le Roi Babar où Jean de Brunhoff nous montre la construction de Célesteville et nous livre le programme politique complet de l'éléphant, qui fait rêver.

A Célesteville 
les éléphants travaillent le matin 
et l'après-midi ils font ce qu'ils veulent. 
Ils jouent, se promènent, lisent, rêvent...

Bref, à tous ceux qui croient connaître Babar, je vous invite à plonger le nez dans ces petits bijoux légèrement surannés qui ont fait leur petite révolution dans le monde des albums.

Je vous laisse avec un extrait du Triomphe de Babar que j'ai regardé en boucle avec mes soeurs, petite! Je vous en prie c'est un plaisir.


4 commentaires :

  1. Ah Babar! Souvenirs... Les quelques albums que j'ai eus traînent encore à droite et à gauche, mais je les ai gardés. Et j'ai aussi eu la peluche. Bref, je crois que je le ne connais ni "Le roi Babar" ni "Le triomphe de Babar" et il est certain que je suis loin de les avoir tous lus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après tu as peut-être les albums "extra" qui ont été réalisés suite au succès du dessin animé dans les années 90 :) Du coup ce sont des épisodes mis en albums (qui sont aussi très chouettes). Penche-toi un de ces quatre sur les originaux, tu seras surprise! :)

      Supprimer
  2. Ooooh! Babar!! Les dessins animés ont aussi bercé mon enfance! Le triomphe des éléphants! Quelle nostalgie!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film est intégralement sur Youtube, si jamais ;) Les chansons me rendent toute chose!

      Supprimer