#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

vendredi 3 janvier 2014

"Et aujourd'hui, c'est à mon tour de "regarder" quelqu'un..."

En été 2012, je suis partie deux semaines en tant qu'animatrice sur une colo dont le thème était la bande dessinée. Outre que ce fut sans doute la meilleure colo que j'ai faite de ma vie, j'y ai fait la connaissance d'un monsieur qui, à l'époque, était en plein bouclage d'une bande dessinée à paraître chez Soleil dans la collection Métamorphose. C'était Joris Chamblain, que j'ai croisé au Salon du Livre de Montreuil en décembre dernier. Le second tome des Carnets de Cerise est sorti à l'automne dernier. Cette bande dessinée est un véritable succès, tant critique que populaire. J'ai profité de le revoir pour m'offrir le premier tome et me le faire dédicacer ; ma copine Agatha m'a offert le second tome pour Noël, et tant mieux, parce que j'aurais eu du mal à attendre pour lire la suite des aventures de Cerise.

Les Carnets de Cerise
Tome 1 : Le zoo pétrifié
Aurélie Neyret & Joris Chamblain
2012, publié chez Soleil

Cerise est une petite fille qui a une passion pour les mystères du quotidien. Elle vit seule avec sa maman dans un petit village où tout le monde se connaît. Depuis sa rencontre avec la romancière Annabelle Desjardins, elle rêve de devenir romancière à son tour et remplit ses carnets de petits bouts de vie observés chez les autres. Ses deux amies, Line et Erica, subissent malgré elles les aventures de leur copine curieuse et l'aident à découvrir les secrets des gens. 

Le premier tome, Le zoo pétrifié, est un tome d'introduction à l'univers de Cerise. Les premières pages, présentées comme celles d'un carnet, sont écrites de sa main et décorées de photos, de dessins, de croquis, où Cerise nous présente les gens qu'elle aime, son quotidien, l'endroit où elle vit. Elle nous présente également le mystère qui l'occupe au moment où elle écrit : un vieil homme entre avec de gros pots de peinture dans le bois en bordure duquel ses copines et elles construisent une cabane, pour en ressortir des heures plus tard complètement bariolé. Ce monsieur l'intrigue, et ses activités forestières titillent sa curiosité. Elle décide donc de mener l'enquête.

Cliquez pour voir en plus grand!

Le carnet fait ensuite place à de la bande dessinée plus classique où l'on entre dans l'enquête en elle-même. Nous suivons les péripéties de Cerise dans le village et ses alentours pour percer le secret du monsieur aux pots de peinture. Les pages de bd sont parfois entrecoupées d'extraits du carnet permettant de suivre les déductions de Cerise. 

Les Carnets de Cerise
Tome 2 : Le Livre d'Hector
2013, toujours chez Soleil, même auteurs!

Dans le second tome, Le livre d'Hector, c'est une vieille dame qui, cette fois-ci, attire l'attention de notre enquêtrice en herbe. Cette dame prend tous les mercredis le bus à la même heure, tenant le même objet serré contre elle, avec un visage empreint d'une profonde tristesse. C'est les vacances, Cerise est restée seule sans ses amies trop longtemps, et savoir ce que fait cette dame l'obsède. 

Dans les deux tomes sortis, l'intrigue se sert des enquêtes de Cerise uniquement comme un prétexte à l'exploration de sujets plus profonds. Cerise vit seule avec sa maman, et il est clair qu'il y a beaucoup de non-dits entre elles : elles ne se comprennent pas, ne se connaissent pas, et chacune de leur interaction se fait avec une tension évidente. Les amies de Cerise, si elles s'amusent parfois de sa passion pour les mystères, semblent plus supporter ses moments obsessionnels que les apprécier. Madame Desjardins, l'amie romancière de Cerise, joue souvent le rôle de guide et d'initiatrice pour remettre Cerise dans le droit chemin. Dans le second tome, le lecteur est même amené à voir Cerise comme une petite fille qui ne se rend pas compte qu'elle abandonne peu à peu ceux qu'elle aime pour se consacrer à son mystère, et l'on en vient à penser que si ses intentions sont louables, la façon qu'elle a de s'y prendre n'est pas très saine. Une fois les deux tomes terminés, le lecteur est même amené à se poser des questions sur Cerise et sur son passé : où est passé son papa? Pourquoi sa mère et elle ont-elles déménagé dans ce petit village? Quelle est cette tension qui règne entre elles?

Cliquez pour voir en plus grand!

Et là, plot twist : les auteurs de la bande dessinée nous transforment nous aussi en enquêteurs du quotidien. Une fois Le livre d'Hector terminé, on n'a qu'une envie: percer le mystère Cerise. Et ça, c'est quand même fort.

Les enquêtes de Cerise n'ont rien à voir avec les séries morbides qui hantent notre écran de télévision depuis des années : pas question de parler de meurtres, de disparitions, de violences. Cerise est une petite Amélie Poulain doublée d'un nez à la Miss Marple, qui s'intéresse aux autres pour les aider à réparer leurs vies. Chaque tome se termine sur une note sucrée, douce et chaude qui fait sourire, avec un petit goût amer qu'on a du mal à saisir.

Ce ton doux-amer est admirablement servi, évidemment, par le talent d'Aurélie Neyret, qui donne vie à l'univers de Cerise avec clarté, dynamisme et talent. Clarté, car les planches sont très lumineuses, le travail sur la lumière est admirable (j'aime particulièrement l'ambiance de la chambre de Cerise au coucher du soleil), et les vignettes s'enchaînent avec une fluidité digne d'un excellent film. Dynamisme, car malgré les thèmes un peu "huis clos" abordés par l'intrigue (l'action se passe dans un village, on s'intéresse à de petits secrets du quotidien, il est beaucoup question de la relation entre Cerise et les autres), il y a beaucoup d'action dans le dessin : des courses-poursuite, du suspense, des surprises, des découvertes, tant pour le personnage que l'on suit que pour l'oeil, ce qui agrémente le côté Sherlock Holmes des enquêtes de Cerise. Talent, enfin, car Aurélie Neyret réussit en quelques traits de crayons à nous faire saisir, par exemple, toute la complexité d'une situation telle que celle d'une mère et d'une fille qui ne se parlent pas, plaçant le lecteur en position de spectateur omniscient, ayant une vue globale sur l'histoire de Cerise. 

Cliquez pour voir en plus grand!

Est-ce que j'ai aimé Les Carnets de Cerise? La réponse est évidemment oui. J'ai aimé la complexité cachée de l'histoire, la douceur des thèmes abordés, le mélange graphique entre la bande dessinée et le carnet d'enquêtes... J'ai beaucoup aimé que malgré l'apparente simplicité de l'intrigue, l'oeuvre s'adresse au final autant aux enfants qu'aux adultes, trait que l'on retrouve dans la plupart des oeuvres édités dans la collection Métamorphose. Et enfin (cerise sur le gâteau ah ah ah), j'ai adoré le travail effectué sur l'objet-livre : Les Carnets de Cerise sont magnifiques : grands, épais, avec du vernis sélectif, des arabesques, du papier épais... Ils font partie de ces beaux livres que l'on veut posséder uniquement pour les tripoter.

J'ai fait un mini-fanart en plus, c'est dire si ça m'a plu!



Un tome 3 est en cours de réalisation, et un tome 4 en préparation... Vivement vivement! Et je croise les doigts pour que cette année, le second tome soit primé à Angoulême!



Vous avez jusqu'à ce soir, minuit pour participer à mon petit concours! Cliquez ici pour en savoir plus!

10 commentaires :

  1. Une bande-dessinée que j'apprécie beaucoup : ton billet détaille très bien toutes ses qualités !

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de lire le tome 2 ce matin et un vrai coup de cœur pour moi ^^. J'ai eu la chance d'assister à une intervention des auteurs l'année dernière à Angoulême. Rencontre qui n'a fait que confirmer mon coup de cœur pour cette série à mettre entre toutes les mains ! Je découvre ton blog aujourd'hui et j'ai beaucoup ! J'adore ton petit perso et ta façon de dessiner ! =)

    RépondreSupprimer
  3. @Nahe : Merci! ^^ Ca a été difficile de réussir à lui rendre justesse, j'espère que ce n'est pas trop fouilli!

    @Plume de livres : Merci beaucoup! Raaah j'espère pouvoir y mettre un orteil à Angoulême, cette année! Je viens juste de commencer à fréquenter les salons et c'est un pur délice... Tu y retourneras cette année? Merci pour les compliments hu hu, j'en suis toute rouge! ^^ A très vite alors, j'espère?

    RépondreSupprimer
  4. Mais de rien ! Non, je ne pourrais pas aller à Angoulême cette année mais pour une bonne raison (j'aurais mon petit bout tout neuf à m'occuper !). Je l'ai fait en accompagnant une classe l'année dernière mais j'espère d'ici un an ou deux, pouvoir le faire pour mon propre plaisir ! En tous cas, je te conseille d'y aller, ça vaut vraiment le coup ! Hâte de découvrir tes prochains billets !

    RépondreSupprimer
  5. Héhé, pouvoir lire les deux tomes d'affilée... j'imagine ton plaisir ! En tout cas, on sent bien que tu as adoré :) J'aime beaucoup la bouille de Cerise. Est-ce une saga qui sera clôturée en quatre tomes ?
    Ton fan art est superbe, lui aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas cette série mais elle a l'air très sympa ! Les dessins sont superbes. J'adore le tien aussi ! <3

    RépondreSupprimer
  7. @Plume de livres : En effet, c'est une assez bonne excuse! ^^ Une aventure à la fois! J'essaierai d'y être cette année, mes finances ne seront certainement pas d'accord mais je vais tenter!

    @Acr0 : Je ne sais pas si elle sera clôturée, j'espère qu'elle durera longtemps en tous cas! :3 Merci pour les compliments <3

    @Luthien : Je t'invite graaaandement à te ruer chez ton libraire pour te la procurer, elle est vraiment super! :D

    RépondreSupprimer
  8. Oh je ne connaissais pas et pourtant on l'a dans notre médiathèque! J'irai voir ça en retournant au travail comme je travaille sur le polar avec les classes de ma ville! ^^
    J'aime beaucoup les dessins et les couleurs!

    RépondreSupprimer
  9. AH ! Je savais que c'était toi, ce fanart que j'ai vu passer sur la page de Joris !! C'est marrant parce que je suis également en train d'en faire un pour illustrer l'article qui ne devrait pas tarder sur mon blog ... ;)

    RépondreSupprimer
  10. @Camille: Go go go! Tu n'auras aucun regret! ^^ jette-toi dessus sans tarder! :D

    @Sarah : Owuiii des dessins! La motivation de la nouvelle année commence fort de nos deux côtés, pourvu que ça dure! ^^

    RépondreSupprimer