#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

vendredi 31 août 2012

“Happy Hunger Games! And may the odds be ever in your favor!”

Quand je l'ai lu la première fois: Il y a deux semaines.
Pourquoi je l'ai lu: Je ne pouvais pas passer à côté d'un tel phénomène sans me faire ma propre opinion, si?


The Hunger Games, de Suzanne Collins.
Lu en anglais aux éditions Scholastic, disponible en français aux éditions Pocket Jeunesse.

Résumé made in Fantasy-jeunesse:
Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront … Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Hunger Games. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras… Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Je vous ai déjà dit que je me méfie des succès populaires comme de la peste, et que j'essaie toujours de me faire ma propre opinion du livre avant de voir le film "événement". Je n'ai donc toujours pas vu le film Hunger Games, mais j'ai dévoré le premier tome de la trilogie lors de mon petit séjour en Angleterre, il y a deux semaines. Je suis contente de m'être imposé sa lecture pour mon challenge de littérature jeunesse ; voilà ma petite chronique!

Tout d'abord, Hunger Games fait partie de ces ouvrages qui posent la question de la catégorie "littérature jeunesse", car c'est une oeuvre sombre, très dure ; je m'attendais à de l'épique, on se retrouve dans une aventure glauque et malsaine, où l'on retient son souffle en espérant que tout finira bien. L'hypocrisie du monde où vit Katniss est à rendre malade, et l'on se prend à souhaiter que notre avenir ne ressemblera pas à ça.

La narration à la première personne et au présent m'a dérangée, au début. Je suis une adepte du narrateur omniscient qui raconte à l'imparfait et au passé simple, aussi ai-je eu un peu de mal au début à me plonger dans l'histoire, mais ce n'est que par goût personnel. On oublie vite ce genre de détails une fois immergé dans les mésaventures de Katniss [Primrose].

Le portrait des personnages est rapidement brossé, l'auteur préférant nous laisser les découvrir au travers de leurs actes et leurs paroles. C'est intelligent, dans un récit basé en grande partie sur l'observation et l'instinct. Les passages dans l'arène, où Katniss tente tant bien que mal de survivre, sont d'un réalisme étonnant. Le lecteur est tenu en haleine - tout comme les spectateurs des Hunger Games - et on se surprend à arriver à la fin du livre trop vite, sur un cliffhanger émotionnel. Ce tome appelle le second, que je trépigne de m'offrir. 

Ce premier volet de la trilogie est une introduction morbide et malsaine au monde dans lequel Katniss et ses amis vont devoir de toute évidence mener une résistance qui semble vouée à l'échec. C'est une oeuvre politique et psychologique qui n'aurait pas grand chose à faire entre les mains d'un élève de primaire. Attention, donc, avec l'appellation "jeunesse", qui peut, au fond, s'appliquer à n'importe quel récit. 

8 commentaires :

  1. Tu m'incites à lire le livre, ayant vu le film la semaine dernière que j'ai trouvé heu moyen, un peu plan plan, facile à tacler, mais en passant un bon moment à la fois...

    Allez, ça sera le prochain sur ma pilalire à moi <3

    RépondreSupprimer
  2. On ne le met pas en jeunesse ce livre en bibliothèque. C'est un roman "young adult" comme disent les autres (qui ça?). On le met ado-jeunes adulte. Ce genre de roman ado-adulte c'est la faute à Harry Potter :P

    Malgré le phénomène qui appelle parfois un a priori négatif, cette série est vraiment de qualité! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je me méfie un peu des succès et j'attends que ça s'essouffle avant de tenter. J'ai bien aimé le film, je lirai les livres d'ici peu je pense.

    RépondreSupprimer
  4. @Melinda -> Oui, lis-le! :) J'ai commencé à regarder le film, mon sentiment est qu'il est fait surtout pour ceux qui ont lu le bouquin! Tout va trop vite et rien n'est expliqué, c'est gonflant! ^^ Le bouquin vaut vraiment le coup, même si j'ignore si la traduction est correcte...

    @Camille -> La "young adult" n'est-elle pas une branche de la littérature jeunesse? En tout cas merci pour cet éclaircissement. Quoiqu'il en soit, mon avis est qu'un bon roman n'a pas besoin d'être classé, il lui suffit d'avoir une bonne histoire! ^^ L'étiquette "jeunesse" est surtout marketing pour labellisé les oeuvres "sans danger" pour les plus jeunes esprits...

    @Luthien -> Si tu as aimé le film, rue-toi sur les livres! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ben pour être honnête, l'étiquette "young adult" n'existe pas en bibliothèque. Nous on doit classer les documents en jeunesse ou en adulte. Et certaines ont un pôle adolescent. Mais le coin ado faut-il le mettre en jeunesse ou en adulte. Parce que le but c'est que les ado finissent par lire de la littérature adulte (sans pour autant abandonner la jeunesse!) histoire de leur faire découvrir un autre univer. Bref, c'est assez problématique ces livres hybride! :P Quand j'ai fais mon mémoire sur le fonds pour grands ado-jeunes adultes, j'ai voulu mettre en valeur de la littérature adulte qui pourrait intéresser les jeunes à partir de 16 ans (environ) et du coup c'est pas pareil que ce que les éditeurs sortent en ce moment avec le "young adult". De quoi m'embrouiller! :P

    Je suis d'accord avec toi, lisez le livre, le film est moins bien! (Même si je l'ai beaucoup aimé quand même)

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi je me méfie des livres à si grand succès, j'avoue que ce sont deux bloggeuse qui m'ont donné envie :)

    RépondreSupprimer
  7. J'ai vu le film, pas le livre, mais honnêtement, ta chronique aurait sied au film. Il retranscrit bien cette atmosphère glauque et malsaine. Ça m'étonne assez de lire et d'entendre des commentaires du genre "un nouveau phénomène à la Harry Potter ou Twilight" car je trouve cette histoire moins axée sur la jeunesse. Alors je ne dis pas que les adolescents ne pourraient pas lire ou voir cette saga, c'est juste que pour moi, comme tu le dis dans ta chronique, c'est une atmosphère plus dure, plus choquante. Après, si elle peut avoir le même succès que Twilight ou HP tant mieux pour son auteur ! Mais si ce n'est le business qu'il y a autour, je ne sais pas si on peut les comparer. En tout cas j'ai vraiment envie de lire ces livres ! J'ai offert le tome 1 à une amie, elle s'est régalée. Je ne tarderai donc pas à faire de même je pense ^^

    RépondreSupprimer
  8. J'ai lu le thome 1 et 2 en version française juste après avoir vu le film... Sérieusement je suis un grand grand fan, cette saga est exceptionnelle. Rien à voir avec l'univers de Twilight et de Harry Potter vu qu'il n'y à rien en soi de "magique" (seulement de la haute technologie futuriste) mais sincèrement, c'est l'histoire qui est magique. C'est palpitant, c'est enivrant, ça fait rire, pleurer, ça stress et ça détend... sérieusement c'est l'une des meilleures saga de tous les temps !

    RépondreSupprimer