#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

samedi 7 avril 2012

"Il faut avoir vécu des années dans le rien pour comprendre comment on peut être subitement effrayé par la possibilité."


Quand je l'ai lu la première fois: Avril 2012
Pourquoi je l'ai lu: Le succès du livre, accentué par celui du film, m'a intriguée.



La délicatesse, David Foenkinos
Lu dans l'édition Gallimard

Résumé made in Amazon: 
Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise. 

La Délicatesse est le premier roman contemporain dans lequel je me plonge depuis longtemps. Le succès médiatique à la fois du livre et du film a titillé ma curiosité, et ma charmante élève Maïkane, à qui je donne quelques cours d'anglais, me l'a prêté en m'assurant que "c'était génial". Ni une, ni deux, je l'embarquais dans mon sac et le grignotais le soir à la lumière de ma lampe de chevet.

C'est un roman d'amour, qui se veut frais, vrai et doux. C'est réussi. Le style est simple, emprunt d'un humour tendre qui fait sourire en même temps qu'il serre la gorge. Les chapitres narratifs sont entrecoupés d'anecdotes apportant une touche de réalisme au récit - comme le passage d'un livre que lit Nathalie, ou bien le menu du restaurant où Markus et elle dînent un soir - ce qui a pour effet d'ancrer le récit dans une réalité palpable, et crée une base de référents communs aux personnages et aux lecteurs. La plupart du texte est écrit à l'imparfait, portant l'histoire à un statut universel, chacun pouvant se reconnaître dans certains des états d'âme des protagonistes.

Le récit est touchant. On y parle d'amour, de passion, de tendresse, de deuil, de survie, de pages qui se tournent et de ces petits riens qui vous changent la vie. C'est un feel-good book, si je puis me permettre l'expression. On le referme avec le sentiment doux et simple d'avoir été le témoin d'une jolie histoire.

Cependant quelque chose m'a chiffonnée. Je n'ai trouvé rien de transcendant, rien de génial dans la Délicatesse. Certes, c'est un bon roman, rien à redire là-dessus, et la tendresse dont il est emprunt a quelque chose de confortable et touchant qui ne laisse pas indifférent. Mais je n'ai pas saisi d'où le succès qu'a suscité ce livre est parti. Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, je suis preneuse!

Je vous laisse avec la bande annonce du film! A très vite!



4 commentaires :

  1. Même ressenti. J'ai apprécié cette lecture, ce fut un bon moment, très frais et attachant mais de là à parler de phénomène littéraire

    RépondreSupprimer
  2. je pense que c'est dut au théme et a l'histoire plus qu'a l'oeuvre en elle même..... ce qui a touché les lecteurs c'est que cela faisait écho a leur propres manques, et deuils (pas au sens propre comme celui du personnage) et surtout au manque de tendresse..... c'est pour cela qu'il a touché je pense.

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi ce fut un coup de cœur, j'ai vraiment tout adoré dans ce livre, surtout les notes de bas de page, les anecdotes..

    http://metamorphoselivresque.blogspot.fr/2012/01/la-delicatesse.html

    RépondreSupprimer
  4. Le succès est dû à tout ce que tu dis de positifs sur ce livre. C'est frais c'est doux! On a pas beaucoup de livre comme ça en ce moment! Il a plu à pleins de monde car les thèmes sont universels!
    Moi je pense que dans 10 ou 20 ans je le relirais pour voir si mon ressenti à changer! ^^

    RépondreSupprimer