#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

lundi 27 août 2012

"I woke up, a bag of bones. Literally."

Quand je l'ai lu la première fois: Je vivais en Angleterre, et la couverture m'a tout de suite plu!
Pourquoi je l'ai lu: Il était soldé dans une grande librairie. Ni une, ni deux, je l'ai embarqué!

Skulduggery Pleasant, de Derek Landy
Lu en anglais, disponible en français sous le titre Skully Fourbery. 6 tomes publiés en anglais, dont 4 traduits en français.

Résumé made in Lesincos:
A la mort de son oncle, Stéphanie Edgley, 12 ans, hérite d'une vaste propriété. Lors de la lecture du testament chez le notaire, un curieux individu fait irruption. Emmitouflé dans un long manteau, le visage dissimulé par une écharpe, des lunettes noires et un chapeau, le détective Skully Fourbery se présente à elle. Il est le squelette vivant d'un magicien mort quelque 400 ans plus tôt. Skully va apprendre à Stéphanie que son oncle a été assassiné et qu'elle pourrait bien être la prochaine victime sur la liste... Notre héroïne se retrouve entraînée dans un monde de secrets ancestraux, de pouvoirs surnaturels, peuplé de créatures extraordinaires et terrifiantes. Entre Skully, roi des coups tordus, et Stéphanie, reine de l'improvisation, le courant passe à merveille et tous deux vont joindre leurs forces pour élucider le crime. Faites vite la connaissance de Skully Fourbery, personnage irrésistible, dans une histoire aussi sombre que palpitante, au ton caustique et aux excellents dialogues !
Et bien figurez-vous que, chose rare, je n'ai jamais fini le premier tome de la saga des Skulduggery Pleasant. Pourtant le pitch est sympa. Un détective squelette, une gamine aventurière qui se retrouve embringuée dans une quête fantastique, des batailles, des monstres, des complots, des secrets, bref, tout ce qu'il faut pour faire une bonne histoire. Comme ça, ça donne envie, non?

Pourtant je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, et ce n'est pas par la difficulté du style, non, il est simple, dynamique et clair, sans ambiguïté. [Valkyrie] Certains dialogues ont de vraies perles, et j'ai esquissé quelques sourires. Si si!

Si le détective squelette intrigue, celui de l'héroïne, Stéphanie, m'a laissée de marbre. Je ne me suis absolument pas attachée à elle et j'avais presque envie qu'elle sorte du récit pour pouvoir mieux en profiter. Dommage pour une héroïne, quand même! Les chapitres s'enchaînent trop vite à mon goût - et à l'inverse, certains paragraphes sont extrêmement longs! Beaucoup d'informations sont données au lecteur en peu de temps et j'ai eu du mal à m'y retrouver une fois arrivée au milieu du livre. 

Tout cela est-il vraiment brouillon? Suis-je trop dure avec Derek Landy? Je n'ai tenté de lire que le premier tome, peut-être devrais-je lui donner une seconde chance ; car après tout, l'idée est bonne, m'a séduite et me semble prometteuse, c'est d'ailleurs pour cela que je l'ai intégré à mon challenge de littérature jeunesse. Je serais ravie d'avoir les avis de ceux et celles qui l'ont lu!

1 commentaire :

  1. Un auteur qui m'est totalement inconnu, à suivre peut-être...

    RépondreSupprimer