Comment devenir libraire 2/2 : mes 5 conseils!

mercredi 1 août 2018

Devenir libraire est peut-être un rêve que vous caressez, vous avez peut-être entamé des études ou enclenché une réorientation en ce sens... Mais il y a des choses que j'aurais aimé savoir avant de me lancer. Aussi, après vous avoir parlé de mon parcours, je vous ai concocté une petite liste de 5 conseils pour devenir libraire.


Attention, ce ne sont pas des trucs à mettre sur votre CV ou des liens vers de superbes fiches pour réviser le paysage éditorial français. Ce sont surtout des petites astuces pour mettre toutes les chances de votre côté, détruire certains préjugés et vous assurer que vous savez bien dans quoi vous mettez les pieds!

Mes cinq conseils pour devenir libraire


1. Lire beaucoup, de tout, tout le temps



Je sais, cela peut paraître évident. Mais si vous souhaitez devenir libraire, la lecture doit dépasser le stade de plaisir individuel, il faut que vous lisiez beaucoup de choses! Vous tenir au courant de l'actualité littéraire et pouvoir être au taquet sur quelques nouveautés dès que vous poserez un orteil dans votre rayon est primordial. Cela peut paraître bête, mais vous serez beaucoup plus en confiance lors de vos premiers conseils auprès de clients si vous pouvez conseiller quelques titres récents et pas seulement des livres sortis il y a des années. Vous n'êtes pas obligé.e.s de tout lire, mais il faut vous tenir au courant : suivez les magazines, les émissions et prix littéraires, même de loin. Ce sera non seulement un atout auprès de vos clients, mais aussi de vos recruteurs! Essayez aussi de lire un peu de tout, même les genres qui n'ont pas votre préférence : les postes en librairie sont rares, et même si vous êtes un spécialiste du polar ou une férue de récits de voyages, vous aurez plus de cordes à votre arc en faisant preuve d'un peu de pluridisciplinarité! Je suis moi-même entrée dans mon équipe actuelle comme responsable des rayons Sciences Humaines et Parascolaire, alors que je suis spécialisée en jeunesse. C'est la porte par laquelle je suis entrée avant de faire mon trou! Enfin, votre temps de lecture n'est pas compté dans votre temps de travail : une fois que vous travaillerez, exit le cliché du libraire qui bouquine en attendant le client, vous aurez tellement de travail qu'il vous faudra découvrir les nouveautés ou attaquer vos propres ouvrages une fois la journée terminée. Aussi, grappillez du temps un peu partout pour pouvoir continuer à lire avec plaisir!

2. Un libraire n'est pas qu'un lecteur professionnel


Travaillez vos talents d'équilibriste avec Evelyn!
Justement, si le métier de libraire vous intéresse parce que vous pensez que c'est le bon plan pour passer votre vie à lire, vous vous trompez. Un libraire est avant tout un commerçant. En ce sens, son but est, après de satisfaire ses clients, de rentabiliser son fond de commerce. Qu'il s'agisse d'une librairie indépendante ou d'une grande surface culturelle, votre travail sera avant tout celui d'un vendeur spécialisé. Vous devrez donc non seulement lire, mais aussi compter, ranger, réparer, trier, téléphoner, espionner, découvrir, répondre, sourire, rester calme, dépaqueter, négocier, enjoliver, organiser, sélectionner... Et n'oubliez pas que c'est un métier physique. Le mal du libraire se concentre au niveau du dos et des genoux : tous les livres que vous voyez rangés dans les rayonnages de votre librairie préférée ont été manipulés un par un par vos libraires et quand vous additionnez le tout, c'est plusieurs tonnes de papier qui sont charriés en une année par une seule personne. Alors on se met en forme, on apprend à ménager ses vertèbres et on bouge un peu!

3. Apprenez à parler des livres


Creepy Rory.
Lire et aimer les livres, c'est bien. Savoir en parler, c'est mieux. Ce n'est pas forcément facile pour tout le monde de trouver les mots justes pour résumer un livre, donner son avis, expliquer à la personne pourquoi elle devrait le lire, présenter son genre, le mettre en relation avec d'autres livres similaires... Lorsqu'un.e client.e me demande des conseils, je sais que je peux lui conseiller 4 titres maximum avant de l'embrouiller. Je dois me débrouiller pour que la personne que j'ai en face de moi réussisse à mettre des mots clés sur les 4 ouvrages que je vais lui présenter sans que j'ai besoin de refaire mon petit speech. Et bien entendu, les clients n'ont pas toute leur journée pour m'écouter parler des livres. Il faut être concis et convaincant. Si vous êtes le genre de personne qui a du mal à trouver ses mots pour partager ses passions ou pour résumer une histoire, il va falloir vous entraîner un peu. Heureusement pour vous, il existe plein de moyens de parler de ses lectures : vous pouvez rejoindre ou créer un club de lecture, vous lancer sur bookstagram ou dans un blog, faire des fiches ou tenir un carnet de lectures, participer à des forums pour confronter les points de vue... 

4. Ne faites pas ça pour l'argent


I feel you, Bastian.
Un libraire commence sa carrière au mieux au SMIC, et la termine à un peu plus de 2000€ en moyenne. Ce n'est pas une carrière pour s'enrichir, du moins pas pécuniairement. J'insiste sur ce point parce que si c'est toujours génial de pouvoir faire un métier dans lequel on s'investit par passion, n'espérez pas économiser pour votre résidence secondaire au soleil avec votre salaire de libraire. Pour un.e grand.e lecteur.rice qui aime partager son amour de la lecture, c'est un métier qui promet énormément d'épanouissement et d'expériences humaines enrichissantes. Mais c'est un travail qu'il est déjà difficile de trouver, qui peut être précaire pendant un moment (enchaîner les CDD pour des renforts jusqu'à trouver votre place) et qui ne vous garantira pas une sécurité financière extrême. La bonne nouvelle, c'est que vous pourrez lire gratuitement des centaines de livres que votre salaire ne vous permettrait pas d'acheter... C'est le bon côté de la chose! En ce qui me concerne, je dépensais des sommes folles en livres avant d'obtenir mon CDI, et les avantages en nature de mon travail ont permis de bien équilibrer mon budget... Qui a dit psychopathe?

5. Soyez vous-même


...bon peut-être pas AUTANT.
S'il n'y a qu'un conseil à retenir, c'est celui-là : soyez-vous même. Tout le monde, des libraires aux clients en passant par les représentants, se souviennent des gens passionnés avec de la personnalité. N'essayez (ô grand jamais!) de vous glisser dans un moule qui ne vous correspond pas pour espérer obtenir un poste. Pour tous les métiers où l'on recherche des spécialistes, c'est votre passion qui fera la différence. N'ayez pas peur d'en faire trop, parlez de vos dernières lectures lors de l'entretien, défendez vos chouchous en rayon, présentez votre chaîne Booktube ou votre blog, prenez parti, partagez vos trouvailles et vos principes. N'ayez pas peur de ne pas vous conformer à l'avis général, de passer pour quelqu'un de monomaniaque ou d'être catalogué.e pour vos lectures hors de la norme. C'est ce que les gens cherchent! En ce qui me concerne, j'ai fait tous mes entretiens en défendant bec et ongles la qualité littéraire de toute la littérature de jeunesse, n'ayant pas peur de faire des parallèles entre Roland Barthes et Harry Potter, quitte à passer pour une éternelle ado. Et je pense que c'est ce qui a fonctionné pour moi : j'avais certes les diplômes qu'il faut, mais j'avais surtout des goûts, des principes, une façon de parler de mes lectures préférées qui m'ont présentée mieux que n'importe quel CV. Non seulement votre recruteur.se se souviendra plus facilement de vous, mais il n'y aura aucune surprise une fois que vous serez embauché.e et vous pourrez plus facilement faire ce que vous voulez de votre rayon. Et là, vous pourrez vous éclater!


J'espère que ces cinq conseils auront su vous aiguiller et vous aider sur le chemin merveilleux vers le métier de libraire...! Encore une fois, ce ne sont que des conseils personnels, issus de mon expérience (encore assez courte), mais j'espère que ça pourra vous donner quelques pistes de réflexions. N'hésitez pas si vous avez des questions à me les poser en commentaires! Et si vous êtes-vous même un.e libraire, auriez-vous des choses à ajouter? Je serais curieuse de savoir si vous êtes d'accord avec moi ou non!
La fois prochaine on parlera de ma liseuse, et ça sera vachement bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 
FREE BLOGGER TEMPLATE BY DESIGNER BLOGS