#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

jeudi 23 juillet 2015

"Certaines vérités s'expriment mieux sous la forme de conte."

Je vous avais parlé de Miss Peregrine et les enfants particuliers en janvier dernier, et je m'étais promis de lire sa suite cet été. C'est maintenant chose faite, et sans vouloir exagérer... Je l'ai dévorée! Avertissement donc ; si vous n'avez pas lu le premier tome, passez votre chemin!

Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées, sur l’île Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s’échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s’annonce palpitante et pleine de frissons !

Si le premier tome m'avait paru long à démarrer, si j'avais eu du mal à entrer dans le récit, ce ne fut absolument pas le cas ici! J'ai plongé au cœur de l'action tout de suite... En même temps, le roman se déroule sur trois ou quatre jours et on retrouve notre bande d'enfants spéciaux exactement là où on les avait laissés à la fin du premier opus, autant dire qu'on n'a pas le temps de souffler!

C'est une véritable course contre la montre pour Jacob, Emma et leurs amis, car il faut que Miss Peregrine reprenne forme humaine le plus vite possible au risque de se transformer définitivement en simple oiseau. Avec les Estres et les Sépulcreux qui sont à leurs trousses dans une Angleterre en pleine Seconde Guerre Mondiale, c'est une aventure paliptante et effrayante que nous propose Ransom Riggs dans ce second tome.

On croise au cours de notre lecture des gitans, des enfants enterrés dans des décombres, des animaux qui parlent, des morts congelés dans la glace... L'univers des particuliers s'offre à nous malgré son agonie, et on peut enfin en saisir toute la complexité. J'ai adoré voir foisonner cette galerie de personnages improbables mais parfaitement brossés, découvrir ce fabuleux bestiaire ingénieux et original, en apprendre plus sur les particuliers et leur histoire...

Tout cela sans oublier que nous avons affaire à une bande d'adolescents issus d'époques différentes, aux caractères bien trempés, en proie à leurs premiers émois comme à leurs instincts les plus primaires... Cela ne fait qu'ajouter du piquant à un récit déjà très savoureux.

Un second tome meilleur que le premier - chose suffisamment rare pour être soulignée! - qui ravira les amoureux comme les sceptiques de Miss Peregrine. Je ressors de ma lecture avec le souvenir d'un thriller fantastique haletant qu'on ne peut lâcher qu'à une heure avancée de la nuit. Vivement le troisième tome!

mardi 21 juillet 2015

Petit craquage estival.

C'est l'été, j'ai plein de temps devant moi vu que j'ai dû quitter mon travail pour suivre M. Choubidou à Rennes, donc j'ai fait le plein de pages à lire! Pourtant, ce ne sont pas les livres qui manquaient, mais on trouve toujours cinq minutes pour déguster quelques pages supplémentaires... Petit tour d'horizon des nouvelles choses qui sont venues rejoindre mes étagères!

Notre toute nouvelle bibliothèque déjà pleine!

On m'a d'abord permis de me servir dans l'immense placard des services de presse quand j'ai quitté mon poste fin juin, je me suis donc fait plaisir... Voyez plutôt:


Celle qui sentait venir l'orage, Deep Blue, Cinder, Vous parler de ça, Le ciel nous appartient, Les filles sauvages... De belles heures de lectures en perspective! Cependant, ces bouquins-là ne sont pas prioritaires par rapport à ma vieille pilalire de plus en plus flippante. 

Mes collègues m'ont offert ce monument des comics pour mon départ, j'attends d'avoir un week-end tranquille pour m'y plonger et le dévorer d'une traite!


Voilà également ce qui m'attend au pied de mon lit et que j'ai accumulé ces dernières semaines.

Je me suis également offert deux petits livres-plaisir, l'un dans une librairie, l'autre chez un bouquiniste...

 

Et enfin, j'ai découvert une autre super librairie à Rennes, la librairie Critic qui est également une maison d'édition! Ils font de la BD, de la SF, de la fantasy, du policier... Bref, ils font de l'imaginaire et j'ai adoré l'ambiance de la boutique, je compte y retourner souvent!

Je n'ai pas trouvé de photo officielle de la librairie sur Internet, alors j'irai en prendre une bientôt... Mais qu'à cela ne tienne! Ils ont aussi une chaîne sur Youtube où les libraires-éditeurs présentent leur travail et leurs coups de cœur... Je vous laisse avec une chouette chronique sur Le Grand méchant Renard de Benjamin Renner.


Et vous, c'est quoi vos craquages du moment? Par quel bouquin me conseilleriez-vous de commencer?

vendredi 10 juillet 2015

J'ai changé de vi(ll)e

Un petit post rapide pour reprendre le rythme! J'ai été un peu plus discrète ces derniers temps, mais j'avais une excellente excuse : Monsieur et moi avons déménagé à Rennes! Nous sommes installés depuis maintenant une petite semaine et notre appartement commence enfin à ressembler à quelque chose. 

Fun facts:
  • Les premiers meubles que nous avons achetés ont été deux grandes bibliothèques
  • Les déménageurs ont halluciné devant la quantité de cartons de livres qu'on avait (à peu près 60% de nos affaires)
  • Nous avons mis trois jours à les sortir et les ranger
Je suis également allée déambuler dans trois chouettes librairies qui m'ont d'office fait sortir le porte-monnaie.

La merveilleuse Courte échelle, spécialisée en jeunesse

La librairie M'enfin?! spécialisée en bandes dessinées (avec des vendeurs qui parlent de BD comme des universitaires parlent de Proust, je sens que ça va me plaire!)

Et enfin la librairie Le Failler, grande institution rennaise qu'il me devait de découvrir!

J'ai toujours adoré la Bretagne, mais venant du Nord, c'était jusqu'à présent pour moi une destination de vacances... J'ai donc l'étrange impression, avec le temps splendide qu'il fait ces jours-ci, d'être venue en vacances prolongées indéfiniment (oui bon je suis aussi du coup au chômage pour une durée indeterminée, mais c'est un autre sujet!). Si les maisons de briques rouges et les baraques à frites manquent dans le paysage, je vais très vite me faire à la magnifique vieille ville et aux galettes saucisse!

Je reviens très très vite avec de nouvelles lectures, mais je pense alterner avec de micro-reportages photos pour vous faire partager ma découverte de la capitale bretonne! A bientôt!