#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

vendredi 24 août 2012

“You should never, never doubt something that no one is sure of.”

Quand je l'ai lu la première fois: Je devais avoir 10 ans? Je l'ai relu plusieurs fois depuis!
Pourquoi je l'ai lu: Si je me souviens bien, je l'ai emprunté dans la bibliothèque de ma classe :)


Charlie and the Chocolate Factory, par Roald Dahl
Lu aux éditions Penguin, disponible partout en français sous le titre Charlie et la Chocolaterie

Résumé made in Club de Lecture:

Charlie est un petit garçon qui vit avec son papa et sa maman, mais aussi avec ses quatre grands-parents. Tout ce monde est entassé dans deux pièces seulement car la famille de Charlie est très pauvre. Lorsque son papa perd son travail, la situation devient dramatique, ils meurent presque de faim. Mais dans la ville où ils demeurent, il y a une mystérieuse chocolaterie : nul n'y entre ni n'en sort jamais. Son propriétaire, Mr Wonka, lance un grand concours : les cinq gagnants pourront visiter l'usine et gagner des sucreries pour toute leur vie. Mais les enfants mal élevés doivent se méfier : ils seront punis par où ils auront péché.
Je ne pouvais pas faire ce petit challenge jeunesse sans passer par Roald Dahl. Et par l'une de ses oeuvres les plus saluées par la critique et reprise par deux fois au cinéma! Charlie et la Chocolaterie est une oeuvre moderne, un classique instantané, un conte contemporain qui nous a tous fait rêver quelques instants.

Le petit Charlie vit une aventure, et par sa douceur, son honnêteté et sa générosité, il arrive à se retrouver à la tête d'un empire sucré. Ce petit roman tout en sucre et en effluves chocolatées est une version moderne de Cendrillon, où le héros est récompensé après avoir vécu dans une misère extrême. Le style de Roald Dahl, très drôle, dynamique, au vocabulaire riche, fourni et coloré, mène avec brio ce conte pour en faire un bonbon. Car oui, ce petit livre, relativement court, se gobe rapidement avec délice, aussi facilement que les tablettes de chocolats qui y sont décrites [Augustus]!

La seule chose qui m'a un peu dérangée est le côte assez prévisible de l'intrigue. Les autres gagnants du concours ont tous des défauts si caricaturaux qu'on peut devenir à l'avance la façon dont ils seront punis. mais ce côté prévisible n'a rien d'étonnant ; tout comme un vrai conte, le héros et ses adversaires passent plusieurs épreuves pour prouver leur valeur. Mais c'est un détail, qui ne gâche en rien la lecture - interrompue de temps à autre par les chansons drôles des Oompa-Loompas, qui sont les bienvenues! Elles montrent en trop l'amour de Roald Dahl pour les mots, les sons et les associations rigolotes.

Je vous mets des extraits des deux versions de Charlie et la Chocolaterie qui ont été réalisées, l'une en 1971 par Mel Stuart, l'autre en 2005 par Tim Burton!



2 commentaires :

  1. Quand j'étais petite, j'avais peur de Willy Wonka! ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'ai jamais pensé à lire ce livre. Je me laisserait bien tenter pour retomber un peu en enfance ^^

    RépondreSupprimer