#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

samedi 2 juin 2012

"Moi, je vais aller jeter un petit coup d'oeil au soleil..."

Quand je l'ai lu la première fois: Mai 2012
Pourquoi je l'ai lu: Conseillé par mon amie Mathilde, encore une fois!


Silverwing, de Kenneth Oppel
Première publication en 1997
Lu en français, disponible en anglais.


Résumé made in Babelio:

Depuis toujours, les chauves-souris sont condamnées à l'obscurité. Telle est la loi. Qui oserait regarder le soleil en face serait - dit-on - réduit en cendre. Le petit Ombre, lui, ne croit pas à cette malédiction : Il a un tel désir d'assister au lever du jour ! Il transgresse l'interdit, et sa vie bascule. Rejeté par sa tribu, les Ailes d'Argent, traqué par ses ennemis, il devra aller au bout de son rêve et affronter sa destinée.
On continue le thème du mois : littérature jeunesse avec Silverwing! Le premier tome d'une trilogie qui a pour héros... Des chauves-souris. On se surprend à s'attacher à ces petites bestioles. Les personnages sont touchants et authentiques, autant que des personnages humains. On suit le voyage d'Ombre, un jeune chauve-souriceau maigrichon qui ose enfreindre la loi : regarder le soleil, malgré les menaces qui pèsent sur ses semblables. On se retrouve embarqués dans une aventure épique digne de très bons romans fantastiques, où le monde, du point de vue chauve-souris, semble déformé comme à travers un prisme pour être mieux compris.

Ce premier roman est un voyage initiatique aux allures épiques, où Ombre et son amie Marina traversent de grands dangers pour rejoindre leur lieu d'hibernation. Sans le vouloir, ils se retrouvent empêtrés dans une guerre qui semble inévitable à la fin du livre. [Nocturna] Le lecteur est pris par l'histoire, les péripéties hautes en couleurs et les rebondissements. C'est une excellente aventure qui se dévore grâce à un style clair et concis qui m'a fait penser à J.K.Rowling (rien que ça!)

Petit bémol, c'est un livre surtout fait pour la jeunesse, même si le lecteur adulte peut y trouver son compte. J'ai eu peu de surprises lors de ma lecture, les aventures d'Ombre sont certes palpitantes mais ne sont originales que parce qu'elles sont racontées à travers les yeux (et le sonar!) d'une chauve-souris. J'ai tout de même hâte de lire le second tome, ce qui ne saurait tarder, et je conseille la lecture de Silverwing aux amoureux des bêtes, aux amateurs de bon roman d'aventure qui ne se prend pas la tête, et à ceux qui aiment les bons livres qui se lisent vite!

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire