#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

vendredi 15 juin 2012

"Il atterrit sur la boite de Nesquick, les mains en l’air, et nous éclatâmes de rire, mon fils et moi."

Quand je l'ai lu la première fois: Curiosité au rayon jeunesse de la B.U.
Pourquoi je l'ai lu: Envie de découvrir Marie-Aude Murail!


Ma vie a changé, de Marie-Aude Murail
Lu aux éditions Ecole des Loisirs

Quatrième de couverture:
Si votre appartement sent inexplicablement le muguet, et éventuellement la violette, et que cette odeur vous submerge pour disparaître totalement l'instant d'après. Si chez vous des objets changent de place mystérieusement. Si vous ne pouvez en accuser personne. Si vous découvrez sur votre bureau ou dans votre chambre des objets qui ne vous ont jamais appartenu. Si le voisin du dessous vient vous voir et vous explique qu'il a perdu son elfe. Si vous êtes déprimé(e). Si vous pensez que la raison vous quitte. Alors, que vous croyiez ou non aux choses de l'au-delà, vous pouvez être certaine que votre vie va changer.
C'est le premier livre de Marie-Aude Murail que je lis, et j'ai l'impression d'être entrée dans son univers par une petite porte cachée. Ce roman tout doux, tout tendre, n'a rien d'un gros best-seller à gros bras qui écrase ses concurrents. C'est un petit hymne à la vie qui avait sa place dans mon challenge du mois de juin!

Madeleine, documentaliste, est séparée de son mari après que ce dernier l'a trompée. Elle vit seule avec son fils, un collégien un peu bête, un peu turbulent, mais très gentil et perspicace, [Constantin] comme le sont beaucoup d'ados de cet âge. Sa vie lui échappe, elle ne sourit plus, elle avance un pas après l'autre en ayant l'impression que le moindre souffle de vent la fera tomber. Et puis, après la visite d'un voisin un peu spécial, voilà qu'elle hérite d'un nouveau colocataire : un petit elfe aussi séduisant que malicieux du nom de Timothée. Dès lors, sa vie devient plus pimentée, plus parfumée, elle se surprend à sourire et à rire, tout change et reprend des couleurs.

Ce livre est un petit trésor de joie de vivre, que je conseille à tous ceux d'entre vous qui se laissent facilement aller à la mélancolie. Le style de Marie-Aude Murail est coloré, drôle et clair, on oublie presque qu'on est en train de lire tant les images se forment facilement dans notre esprit. Les personnages sont très vite cernés, on se prend de sympathie pour Madeleine et sa petite clique, on a envie de découvrir au petit matin un elfe endormi sur la table de chevet.

Ce que je regrette, c'est que ce roman donne vraiment le sentiment d'être le premier tome d'une série. La narration à la première personne nous fait des promesses (du genre "Je devais apprendre plus tard qu'il ne faut jamais donner de nom à un elfe"...) qui nous laissent entrevoir une Madeleine spécialisée dans le surnaturel et le merveilleux, qu'on rêverait de connaître et de suivre, mais non. Le roman s'achève certes sur une note joyeuse, mais très frustrante pour le lecteur.

3 commentaires :

  1. L'idée a l'air chouette. Quand c'est bien fait, j'aime ce genre de concept de "vie banale et normale", mais où un zeste de surnaturel vient s'insinuer. C'est en général plus léger que de la fantasy brutos et pur jus et ça peut donner plein de situations amusantes. Et puis ça a un coté très "ami imaginaire" qu'on a tous eu étant gamin. Bref, ça a l'air cool ^^

    RépondreSupprimer
  2. Surtout que ça se lit en une heure à tout casser!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne le connaissais pas celui-ci ! J'aime beaucoup le travail de Maire-Aude Murail.

    RépondreSupprimer