#footer-column-container { clear:both; } .footer-column { padding: 10px; }

mardi 28 février 2012

"Every child grows up, except one."


Quand je l'ai lu la première fois: J'avais 13 ou 14 ans.
Pourquoi je l'ai lu: J'ai emprunté une très belle édition illustrée à la bibliothèque. J'avais envie de me mettre à lire tous les ouvrages d'où étaient tirés les Disney. J'ai eu raison.

Peter Pan, J.M.Barrie.
Première édition en 1911.
Lu en anglais, disponible en français.
La traduction de l'édition Librio est plutôt bonne (et pas chère!)

Résumé made in Wikipedia

Ce vendredi soir, la voie est libre pour Peter Pan, le petit garçon qui refuse de grandir : Mr et Mrs Darling sont absents et la chienne Nana, qui tient lieu de nurse à leurs enfants Wendy, John et Michael, a été enchaînée dans le jardin.

Venu récupérer son ombre abandonnée lors d’une précédente visite, Peter se trouve face à Wendy. Avide des histoires qu’elle pourra lui raconter et du rôle de mère, fantasmé, qu'elle pourrait accomplir, il la persuade de le suivre jusqu’à Neverland.

Wendy devra s’y défendre de la jalousie de la fée Clochette et veiller sur la petite famille des Garçons perdus, jadis tombés de leur landau, dont elle devient la mère. Emmenés par Peter Pan, Wendy et ses frères vivront d’extraordinaires aventures auxquelles seront mêlées les Peaux Rouges et Lily La Tigresse, mais surtout les pirates et leur chef, le fameux Capitaine Crochet, qui n’a jamais pardonné à Peter de lui avoir coupé la main avant de la jeter en pâture avec le réveil du capitaine au crocodile qui le poursuit depuis sans trêve...

Il est difficile de trouver par quel livre commencer un blog comme celui-ci. Après moult tergiversations, après un petit sondage sur facebook et après avoir pesé le pour et le contre, j'ai décidé de vous parler de Peter Pan.


Comme mes proches le savent déjà, Peter Pan est, et de loin, mon livre préféré. Disney l'a universalisé en en faisant un film d'animation connu de petits et grands, mais il l'a épuré en n'y faisant figurer que l'aspect extraordinaire de cette histoire. Car Peter Pan est loin d'être un livre uniquement destiné aux enfants. C'est un ouvrage hanté par l'angoisse de vieillir, le dégoût de tout ce qui a trait aux rapports femme/homme autres que celui de mère/fils, et évidemment, la peur de mourir.


Peter est un personnage très complexe ; cet enfant qui ne grandit pas est donc dénaturé, hors du cycle normal de la vie, car le propre d'un enfant est d'apprendre et de grandir. Peter oublie tout, il est en perpétuelle redécouverte du monde. Il a un caractère exécrable qui le rend à la fois effrayant et très charismatique. Il n'hésite pas à tuer les Garçons Perdus qui sont surpris en plein délit de grandir, et préfère rester sur cette île, à vivre comme un enfant sauvage, plutôt que de devenir un homme.


Le Capitaine Crochet est, tous ouvrages confondus, mon personnage préféré de tous les temps de toute la vie que j'aime. Alors qu'il apparaît comme une espèce de guignol sanguinaire qui fait plus rire que peur dans le film de Disney, il est en réalité quelqu'un de très éduqué, terrifiant par ses bonnes manières et extrêmement seul. Ses angoisses s'apparentent à celles de Peter, la différence étant simplement leurs âges. 


C'est une histoire qui n'a absolument rien de manichéen. Les enfants sont décrits comme "gais, innocents et sans coeur" ; le capitaine Crochet aime la poésie et joue du clavecin ; Wendy est très égoïste...


Le style de Barrie est lui-même doux-amer, fluide et sans fioritures inutiles. Cette façon d'écrire simple, drôle et triste à la fois permet aux lecteurs de se plonger dans un bittersweet universe de façon très simple. Il me tarde de découvrir le reste de son oeuvre.


Il m'est impossible de faire un article qui rendrait honneur comme il le faut à cette œuvre que je ne cesse de relire depuis que je l'ai ouverte la première fois. Mais sachez que l'univers de Peter Pan m'est extrêmement cher et que j'ai lu la plupart des ouvrages critiques ou romanesques qui s'y rapportent, et que vous verrez souvent l'une de ces œuvres apparaître sur ce blog.



dimanche 26 février 2012

« Le tout est de commencer. »

Pilalire, c'est le nom de ma nouvelle aventure. Elle ne se passe ni dans des contrées exotiques, ni dans un pays lointain, encore moins dans le passé ou le futur ; mais en même temps, elle se passe un peu partout à la fois. Grande (très grande!) lectrice, il m'a été soufflé à plusieurs reprises que mes notes de lecture, jusqu'ici conservées dans un carnet, devraient être lues au grand jour. Ma foi, pourquoi pas, me suis-je dit. Cela me donne à la fois l'occasion de conseiller les gens ayant la même sensibilité que moi niveau littérature, mais aussi de partager une passion avec la blogosphère et enfin, surtout, me discipliner dans mes lectures, tenter d'y trouver plus qu'un passe-temps.

Je vais donc essayer, au fil des billets, de vous faire découvrir les petits bouquins qui font chavirer mon coeur ou au contraire qui m'ont profondément déçue ; j'espère que cela sera à la fois instructif, ludique et sympa. Loin de moi l'idée de me poser en véritable critique littéraire, je veux juste m'amuser un peu et mettre un beau contenant autour d'un imposant contenu, celui de mes lectures et de mes goûts.

Tout cela est très égocentrique ; c'est le principe d'un blog, non?

Afin que cela soit sympa pour vous, j'essaierai toujours d'accompagner une note d'un petit dessin fait très rapidement ; et il se pourrait que de petits concours se glissent deci-delà dans les pages du blog! Restez aux aguets!

Souhaitez-moi bonne chance, j'espère voguer sur de belles vagues inspirantes et créatrices qui pourront intéresser petits et grands! A très vite pour de petites chroniques!

Bookwormette.